Bonnes résolutions et hypnose

Au début de chaque nouvelle année, conjointement avec le traditionnel échange de voeux, nous sommes nombreux à vouloir prendre de bonnes résolutions (arrêter de fumer, mincir, se remettre au sport …). La plupart du temps ces bonnes résolutions deviennent des voeux pieux et sont très rarement suivies des faits. On aura alors tendance à penser que c’est la volonté qui est défaillante.

Ce n’est pas tout à fait exact puisque, si la volonté est indéniablement une précieuse faculté, nous savons que c’est notre inconscient qui régit la plupart de nos comportements. Même si Emile COUE ne faisait pas d’hypnose, il est le premier à avoir démontré la supériorité de l’imagination sur la volonté. Pour illustrer son propos, il racontait cette histoire :

«  Si je vous demande de courir sur une planche de 50 cm de large posée à 50 cm du sol, vous pourrez y parvenir aisément, puisque non seulement vous voudrez le faire et vous imaginerez assez facilement que cela est facile pour vous. Par contre, une planche de même largeur à quelques centaines de mètres de hauteur rendra cette opération quasi impossible. Même si la volonté est active, vous imaginerez la chute et alors inévitablement la chute se réalisera immanquablement. »

L’imagination permet d’activer nos ressources inconscientes et quand nous sommes en hypnose la mise à l’écart temporaire de notre esprit critique facilite l’acceptation de nouvelles idées ou comportements. Si vous ne parvenez pas à vous tenir à vos bonnes résolutions, ne pensez pas que vous manquez de volonté mais utilisez votre imagination.

L’hypnose demeure sans conteste la technique la plus simple pour y parvenir. Une grande partie de la population refusent encore l’idée d’aller consulter un hypnopraticien en pensant que ils vont se soumettre à la volonté d’une tierce personne et cette réticence est bien sûr sans fondement. En réalité toute forme d’hypnose est de l’auto hypnose et nous pouvons toujours accepter ou refuser une idée extérieure. Nous faisons tous de l’hypnose sans le savoir puisque notre dialogue intérieur est omniprésent.

Bien souvent ce monologue interne est plutôt négatif. L’hypnose dans la relation d’aide ne consiste pas à nous manipuler mais simplement à nous apprendre à piloter notre cerveau.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *